Cul-de-sac

Auteur : Douglas Kennedy

Éditeur : Gallimard

Genre : thriller

Nombre de pages : 291

Année d’édition : 18/05/2006

Résumé de l’éditeur :

 » Remarquable !  » ;  » Drôle et terrifiant  » ;  » Impeccablement construit, j’ai adoré. « … Autant de propos de lecteurs entendus après la découverte de ce premier roman ou comment réussir du premier coup un véritable exploit et devenir du jour au lendemain le créateur de l’un des meilleurs romans noirs de l’histoire du genre. Ni plus, ni moins. Ce récit d’un voyage au paradis des grands espaces australiens qui vire au cauchemar éveillé est un petit bijou. Nick, héros bien malgré lui de ce thriller féroce, n’avait rien contre ce pays avant d’écraser un kangourou par une nuit sans lune. Sa rencontre avec la jeune et robuste Angie va le mener en plein cœur du bush. Au milieu de nulle part. Au sein d’un clan d’allumés coupés du monde, sans aucune route pour quitter ce traquenard. Nick, désormais, n’aura qu’une seule obsession : comprendre ce qu’il fait là et sauver sa peau. Fuir alors que toute la communauté le surveille…

Mon avis :

Nick Hawthorne, journaliste américain de trente-huit ans, décide après avoir trouvé par hasard une carte de l’Australie dans une librairie de Boston de quitter son travail de pigiste itinérant dans le Maine pour partir au pays des kangourous. Après avoir mis tout ce qu’il possédait dans un garde-meuble et vidé son compte en banque de toutes ses économies, Nick prend l’avion pour Darwin.

À peine arrivé dans sa chambre de motel, Nick regrette déjà sa décision d’être parti sur un coup de tête. Il décide quand même de continuer son voyage dans un vieux combi Volkswagen et quitte Darwin mais deux heures après, il écrase un kangourou sur la route désertique.

Les ennuis ne font que commencer car le pire est à venir avec la rencontre d’Angie, une auto-stoppeuse qu’il va prendre à bord de son combi.

Un voyage qui tourne au cauchemar.

Un thriller cauchemardesque avec de l’humour noir et du suspense.

Un langage un peu argotique.

Une écriture fluide.

Conclusion :

Un roman que j’ai apprécié.

3 réflexions au sujet de « Cul-de-sac »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s