Le Temple des derniers jours


Auteur: Adam Nevill
Éditeur: Bragelonne
Genre: Thriller fantastique /Terreur

Quatrième de couverture:

Quand Kyle Freeman, réalisateur indépendant, est chargé de réaliser un documentaire sur une secte oubliée, il y voit un moyen de rembourser ses dettes. Le Temple des Derniers Jours, basé dans le désert d’Arizona et dirigé par un gourou à la réputation sulfureuse, a connu une fin sanglante. Pourtant, les rumeurs vont encore bon train sur les pratiques déviantes et les expériences paranormales du groupe. Bientôt, une série de phénomènes inexpliqués s’abat sur la production. Visites nocturnes troublantes, disparitions soudaines et découvertes d’atroces artefacts, le tournage vire au cauchemar…

L’histoire :

Nous suivons Kyle qui va interviewer d’anciens membres de la secte et visiter les différents lieux où elle s’était établie. Durant son enquête, Kyle va se retrouver confronté à des phénomènes surnaturels des plus désagréables et dangereux.

Kyle nous fait partager ses peurs et ses angoisses ainsi que ses rencontres surnaturelles.

Personnages :

Je trouve les personnages bien définis.

Kyle a souvent des malaises avec des envies de vomir (un peu trop sensible comme personnage).

L’écriture :

Une écriture fluide et agréable, mais trop de longueurs et de répétitions (des répétitions concernant ce qui s’est déjà passé) .

Conclusion :

Une enquête intéressante, des personnages bien définis, mais des longueurs et des répétitions qui peuvent être pénibles.

Derrière les Portes

Auteur : B.A. Paris

Genre : Thriller psychologique

Édition : Le Livre de Poche

Sortie : 03/01/2018

Nombre de pages : 352 pages

Quatrième de couverture:

Jack et Grace ont tout pour eux. Le charme, l’amour, l’aisance financière, une superbe maison. Lui, avocat brillant, elle, maîtresse de maison idéale. Le bonheur. Du moins, en apparence. Pourquoi ne voit-on jamais Grace sans son mari ?

Nous avons tous dans notre entourage un couple comme celui qu’ils forment, le genre de duo qui fait rêver. Et pourtant, parfois, un mariage parfait cache un mensonge parfait.

Et vous, connaissez-vous vraiment vos amis ?

Mon avis :

Un gros coup de cœur pour ce roman.

L’histoire:

Nous rentrons dans la vie de couple de Grace, mariée depuis peu avec Jack un brillant avocat spécialisé dans la défense des opprimés et notamment des femmes battues.

Si au départ sa rencontre avec Jack lui donnait l’impression de vivre un vrai conte de fée, une fois mariée Grace va très vite déchanter. Elle va découvrir que son prince charmant n’est qu’un psychopathe qui non content de s’en prendre à elle veut aussi s’en prendre à sa petite sœur Millie qui est trisomique. Grace va devoir faire preuve de courage et d’ingéniosité pour sauver sa sœur et se sauver elle-même.

Un terrible cauchemar dont elle devra sortir sans l’aide de personne.

Les personnages :

Je me suis attachée à Grace partageant son angoisse et espérant la voir trouver une solution pour s’en sortir et sauver sa petite sœur. 

J’ai trouvé les personnages très bien définis et crédibles.

L’écriture :

Une écriture fluide et agréable.

Un récit écrit à la première personne, alternant le présent et le passé.

Conclusion :

Un thriller psychologique que j’ai beaucoup aimé et un auteur dont je pense lire d’autres romans.

Noces d’éternité

Auteur: Aude Réco
Éditeur: Editions du Petit Caveau
Genre: Fantastique / Gothique
Format : ebook
Nombre de pages: 60
Publié le 24 /10/ 2015

Quatrième de couverture:
Angleterre, année 1890…
Ellen Covert vit dans un manoir victorien sujet à d’étranges manifestations : empreintes de pas mouillés, robe de mariée qui saigne,…
L’atmosphère se charge de mystère jusqu’au jour où le corps de son futur époux est retrouvé mort au matin de ses noces.
En dépit des conventions, Ellen enquête sur le mystère de la demeure et sur celui qui entoure sa propre personne. Dépourvue de droits, elle se heurte aux secrets de son père et à la mort mystérieuse d’une esclave.
Perdue entre intimes convictions et troubles, elle s’apercevra que le plus grand danger ne vient pas d’où elle pense…
 
Mon avis :
Une novella Gothique que je n’ai pas aimée.
L’histoire:
Une histoire qui manque de détails et de cohérence.
 Certains sujets sont lancés, mais aucunement traités : le droit des femmes de l’époque et l’esclavagisme.
 On passe d’une situation à une autre sans aucune transition.
Certaines situations ne sont pas crédibles :
Le cavalier errant (arrière-grand-père d’Ellen et donc grand-père de lord Covert) a 21 ans quand il ramène Bérénice qui a 10 ans au manoir. Quand lord Covert (père d’Ellen et donc petit fils du cavalier errant) ramène Bartémy de son voyage en Afrique, ça fait 10 ans que Bérénice est là (elle a donc 20 ans et l’arrière-grand-père 31 ans). Le petit fils est déjà adulte quand son grand-père a 31 ans.
Les personnages :
Des personnages peu crédibles et sans profondeur.
Une héroïne antipathique, lunatique et immature qui passe son temps à s’évanouir.
L’écriture :
Un style d’écriture maladroit.
Expression que je trouve inappropriée pour l’époque :
« Miss Penworth préparait des infusions à tomber »
Conclusion :
Une lecture qui m’a déçu.

Santa Muerte

Auteur : Xavier Portebois

Genre : science-fiction

Nombre de pages : 33

Éditeur : Realities Inc.

Année d’édition  18/10/2017

Résumé éditeur :

Depuis l’Éxtasis, les nouvelles technologies rendent la mort presque impossible, sauf si l’on se comporte comme un abruti. C’est donc tout penaud qu’Esteban se retrouve au royaume des morts après avoir trop bu. On a beau lui faire bon accueil, il refuse sa situation en bloc et s’empresse d’accepter le marché que lui propose la Santa Muerte en personne. Il a cinq jours pour accomplir la mission qu’elle lui confie, sans quoi il deviendra résident permanent du pays des esqueletos.

Mon avis :

Un coup de cœur pour cette nouvelle de science-fiction qui donne une image joyeuse et colorée du monde des morts.

J’ai beaucoup aimé que l’auteur place un personnage du folklore mexicain dans un monde futuriste.

Conclusion:

Une nouvelle très agréable, ni triste, ni morbide, mais pleine d’humour.

Une écriture fluide.

Toutes les femmes de ma psy

Auteur : Maximin Gourcy
Nombre de pages : 264 pages
Genre : roman contemporain
Éditeur : LIBRINOVA
Année d’édition : 15/11/2019

Quatrième de couverture :
Selon Arthur, tout le monde devrait consulter. Sauf lui. Pourtant, entre sa compagne qui ne le voit plus, sa mère qui le harcèle après l’avoir abandonné, une amitié qui s’étiole, son insatiable ennui au bureau, son aversion pour les hommes, le bug de l’an 2000, et son premier amour qui n’a jamais cicatrisé, il ne manque pas de problèmes à régler. Lorsque son amie, Sarah, dont le couple est au bord de l’implosion, lui ordonne de montrer l’exemple et de se lancer dans une analyse, Arthur cède. Sa rencontre avec une étonnante psychologue lui apprendra comment se connecter à ses émotions, et bouleversera les rapports qu’il entretient avec toutes les femmes de sa vie.

Mon avis
C’est avec beaucoup d’intérêt et de plaisir que j’ai suivi l’évolution personnelle d’Arthur durant sa thérapie.
Un roman positif où le personnage à la recherche du bonheur fait son introspection
Une écriture agréable et un personnage attachant.
Conclusion :
Un coup de cœur pour cette lecture.

Merci à Maximin Gourcy pour l’envoi de son livre.

Succubus blues

Auteur : Richelle Mead
Edition : France loisirs
Genre : urban fantasy
Nombre de pages : 378
Date de parution : 26/02/2009
Quatrième de couverture 
Succube (n. m.) : Démon qui prend l’apparence d’une femme pour avoir des relations sexuelles avec un mortel.
Georgina Kincaid un succube à Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement.
Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne ! Livres à l’œil, moka blanc à volonté… et la possibilité d’approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu’elle rêve – mais s’interdit – de mettre dans son lit.
Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu’un s’est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours.
Mon avis :
Nous suivons la vie quotidienne de Georgina, sa vie amoureuse, son travail à la librairie, ses souvenirs du temps où elle était humaine et ses recherches pour découvrir qui est le tueur des immortels.
Une romance d’urban fantasy qui pour moi manque d’action. C’est très certainement pour cela que je me suis ennuyée durant ma lecture, même si j’ai trouvé Georgina très sympathique.
L’écriture de l’auteur est fluide et agréable.
Conclusion :
Si vous cherchez une romance avec un peu de fantastique, ça pourrait vous plaire.

La nuit des lionnes de Virginie Cansier

Auteur: Virginie M. Cansier

Genre: thriller / horreur

Quatrième de couverture :

Écrasé de chaleur, le petit village de Signalouv se prépare à passer tranquillement ce long weekend du quinze août. Tranquillement? Pas vraiment…
Lorsque la plus grande famille européenne de lions s’échappe d’un parc zoologique, prend ses quartiers dans les rues et décide de transformer les habitants en casse-croûte … Un seul conseil, fermez vos fenêtres, verrouillez vos portes et ne sortez pas!!! 


L’histoire :

François est un homme malfaisant qui a l’esprit dérangé et qui travaille dans un parc animalier. En conflit avec une de ses collègues, qu’il imagine être une menace pour lui, il décide de se débarrasser d’elle en mettant au point un plan machiavélique. Mais laisser s’échapper des prédateurs n’était pas une bonne idée, surtout quand ils ont pris gout à la chair humaine et qu’ils ont trouvé comme terrain de chasse le village de Signalouv.
Comment les villageois vont-ils faire pour échapper à des lions mangeurs d’hommes ?
Le danger rôde, mais  à quel moment  va-t-il surgir ? Qui va vivre et qui va mourir ? Qui sera le prochain ?
La chasse est ouverte !

Mon avis :
Les personnages sont très attachants et l’on peut s’identifier à eux.
L’intrigue donne envie de continuer pour savoir comment les choses vont évoluer.
Les différents points de vue permettent de voir comment ce drame bouleverse la vie de chacun.
Les scènes sont bien décrites et permettent une bonne visualisation.
L’écriture est fluide et très agréable.
L’ambiance angoissante est palpable.

Conclusion :
Premier roman que je lis de cet auteur.
Une lecture qui m’a beaucoup plu.
Merci à Virginie M. Cansier pour l’envoi de son livre

Les chroniques de Hallow. Tome 1 Le ballet des ombres De Marika Gallman

Auteur : Marika Gallman
Maison d’édition : Milady
Genre : Urban Fantasy
Nombre de pages : 471
Année d’édition : 2015


Quatrième de couverture :

Abby est capable d’absorber l’énergie des gens qui l’entourent, un pouvoir tombé en désuétude après la disparition des dieux et dont elle ne se sert que pour dévaliser des galeries d’art. Son destin lui échappe lorsqu’elle se rend compte que son dernier casse était un piège, que son maître chanteur n’a rien d’humain et que le flic qui la traque est immunisé contre son don.
Quelle est la véritable nature de ces hommes ? Et surtout, comment les combattre ? Des questions auxquelles Abby devra répondre rapidement si elle veut survivre à cette semaine infernale.
Mon avis :
C’est avec plaisir que j’ai suivi les mésaventures d’Abby, une jeune femme dynamique et pleine de ressources dans des situations parfois désespérées. Un personnage attachant qui n’a pas froid aux yeux.
Une écriture agréable avec de bonnes descriptions qui permettent de s’immerger facilement dans l’histoire.  Un rythme rapide sans temps mort.

Conclusion :
Un livre dont les pages se tournent toutes seules et qui me donne envie de continuer l’aventure avec le tome 2.


Avez-vous lu le livre ? Qu’en pensez-vous ?

Midnight, Texas – Tome 1 : Simples mortels, passez votre chemin !

Auteur : Charlaine Harris
Maison d’édition : J’ai Lu
Genre : Fantastique, Urban Fantasy
Nombre de pages : 316
Année d’édition : 2015
Quatrième de couverture :
On pourrait traverser la bourgade de Midnight sans la remarquer…
Mais c’est justement là que Manfred Bernardo, jeune médium extralucide, a décidé de s’installer pour trouver la tranquillité. Pourtant, l’endroit est peuplé d’êtres énigmatiques et inquiétants comme Fiji, la sorcière locale qui habite en face de chez lui et qui possède un chat un peu étrange, ou encore son voisin Bobo Winthrop, qui tient un magasin de prêt sur gage. Bien que Manfred trouve les habitants de Midnight plutôt accueillants, il découvre peu à peu que chacun cache bien des secrets…
                                                   
                                          
                                  Mon Avis :

L’histoire :
Manfred Bernardo jeune médium extralucide emménage à Midnight, petit village isolé du Texas où tout le monde se connaît. Manfred va apprendre à connaître cette communauté très étrange et qui a aussi ses propres règles, comme par exemple de rester le plus discret possible en évitant les questions trop personnelles.  Un village qui parait plutôt tranquille jusqu’au jour du pique-nique organisé par Fiji la sorcière qui va découvrir un cadavre dans la rivière.
Conclusion :
J’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour ce premier tome, j’ai d’ailleurs bien l’intention de lire les deux autres.
J’ai beaucoup aimé l’ambiance très étrange et pleine de suspens que l’auteur a su créer.
 Des personnages intéressants auxquels je me suis attachée, une petite communauté qu’il me tarde de retrouver.
Charlaine Harris a une plume fluide et très agréable à lire.


Avez-vous lu le livre ? Qu’en pensez-vous ?

Le magasin des suicides

Auteur : Jean Teulé
Maison d’édition : POCKET
Genre : Humour/contemporain
Nombre de pages : 157
Année d’édition : 2007
Quatrième de couverture :
Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort !
Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…
                                         
Résumé :
Le magasin des suicides est une petite boutique qui appartient depuis plusieurs générations à la famille Tuvache. L’entreprise a prospéré, grâce au taux de suicide très élevé de la ville, mais la venue au monde du troisième enfant des Tuvache va changer tout cela.
                    
                                       
                                    Mon avis
L’univers :
L’environnement dans lequel la famille Tuvache évolue est des plus déprimant, l’optimisme a disparu et la population, pour la moindre contrariété, décide de se suicider.
Les personnages:
Lucrèce Tuvache : la mère tient le magasin et fabrique les poisons. Elle aime beaucoup ses enfants malgré ses reproches permanents concernant la joie de vivre d’Alan.
Mishima Tuvache : le père invente les différents moyens avec lesquels les clients peuvent se donner la mort.
Alan Tuvache : le petit dernier né par accident, est un enfant gai et optimiste qui fait tout pour empêcher les clients de se suicider. Ses parents vont tout mettre en œuvre pour le rendre aussi négatif et déprimé qu’eux.
Vincent Tuvache : le frère ainé est anorexique et dépressif. Il porte constamment une bande velcro autour de sa tête pour soulager ses incessantes migraines. Il est la fierté des parents qui le considèrent comme le créatif de la famille. Il a créé la maquette d’un parc d’attractions pour que les gens se suicident et a dessiné un gâteau en forme de cercueil pour l’anniversaire de sa sœur.
Marilyn : la sœur est dépressive, complexée par son physique et se sent inutile. Mais à ses dix-huit ans, elle découvre sa féminité et s’épanouit grâce au cadeau que lui a fait Alan. Son amour pour le gardien du cimetière va changer beaucoup de choses.
                                         
                                      Conclusion
J’ai bien aimé ce roman plein d’humour qu’il ne faut surtout pas prendre au premier degré !
Un livre pour les amateurs d’humour noir et d’ambiance morbide.

Et vous ? Avez-vous lu le livre ?